samedi, octobre 20, 2007

Richard Martineau: "Les francs-maçons: La gauche caviar"

(Voir, 12 mars 1992)
Secrets, les francs-maçons? Pas tant que ça. Cette semaine, ils recevaient une poignée de journalistes pour parler de justice et d'égalité sociale. Tout ça, dans le cadre enchanteur d'un club très, très sélect.
L'invitation était alléchante: «La Respectable Loge Montcalm à l'Orient de Montréal vous invite cordialement à venir rencontrer le Sérénissime Grand Maître du Grand Orient de France, Jean-Robert Ragache, qui se fera un plaisir de s'entretenir avec vous du rôle de la franc-maçonnerie dans notre société d'aujourd'hui, et des activités du Grand Orient de France, tant en Europe qu'au Québec.» Ciel! Un Sérénissime qui m'invite! Que dois-je emmener: un bandeau, une toge, un ambeau?
Rien de tout ça. En fait, c'est une cravate que j'aurais dû apporter. Une cravate bleue rayée jaune, du genre Ivy League ou Dead Poets Society. Car cette respectable rencontre de presse se déroulait dans la cadre, ô combien feutré, du Mount Stephen Club, club privé de la rue Drummond où se réunissent régulièrement les good ol' boys de la métropole. L'anglophone
grisonnante qui tenait lieu de cerbère s'est d'ailleurs empressée de me faire remarquer la légèreté comment dire? particulièrement offensante de ma tenue. «Lorsque vous venez ici, vous devez porter un veston et une cravate.» Okey dokey.
Ancienne demeure de l'ex-président de la Banque de Montréal et du Canadien Pacifique, ce superbe édifice victorien qui a mis trois ans pour être parachevé est «l'un des immeubles plus opulents et les plus élégants à Montréal» (dixit le petit panneau en bronze qui orne fièrement sa façade). A l'intérieur, l'odeur de cuir, de bois et de velours vous monte à la tête et vous donne le goût de vous plonger séance tenante dans les pages financières du Globe and Mail. C'est dans l'un des salons du club que m'accueille M. Serge Paquette, cadre dans une grosse firme du centre-ville (il veut taire le nom de son employeur), membre en règle du Mount Stephen Club et secrétaire de la Loge Montcalm. «Les poignées de portes sont en or 20 carats», s'empresse-t-il de me dire. Wow.
ÉLITISTES, NOUS ?
La discussion s'engage alors sur la franc-maçonnerie. Qui sont les francs-maçons, que veulent-ils? Sont-ils les cousins spirituels des Lions, du Rotary Club, des Chevaliers de Colomb, des Filles d'Isabelle, du Cercle des fermières, de la Rose-Croix? Portent-ils des cagoules blanches sur la tête, boivent-ils du sang de scorpions, passent-ils leur temps à implorer Satan? Non que non. Amateurs d'art et de philosophie, les francs-maçons (qui s'enorgueillissent d'appartenir au même "clan" que Mozart, Haydn, Voltaire, Garibaldi et Roosevelt) se réunissent deux fois par mois pour discuter des grands problèmes de la société contemporaine: chômage, éducation, inégalités sociales, etc. Leurs principes sont la tolérance, le respect, et la liberté absolue de conscience. Ils font valoir leurs points de vue, échangent des idées et tentent chacun dans leur domaine d'influer sur le cours des choses afin d'accélérer l'amélioration matérielle et morale de nos sociétés. Bref, ce sont des "conspirateurs" ou, comme le dit le Sérénissime lui-même, «des mutants, des hommes d'idées qui entraînent et provoquent des mutations sociales». «Au dix-huitième siècle, les loges de francs-maçons regroupaient des artisans et des ouvriers qui cultivaient l'amour du travail bien fait, qui travaillaient selon des règles très précises et qui voulaient transmettre leurs méthodes et leurs techniques, de génération en génération, explique Michel V. (il tient à garder l'anonymat), Vénérable Maître de la Loge Le
Maillon-Laurentien. Mais les loges ont commencé à attirer des professionnels de toutes sortes, avec le résultat qu'on n'y discutait pas seulement de technique, mais aussi d'idées. Aujourd'hui, la référence aux outils est purement symbolique. Si nous aimons toujours la rigueur, il s'agit d'abord et avant tout de rigueur intellectuelle.»
Il y a deux sortes de franc-maçonnerie. La franc-maçonnerie anglo-saxonne (qui regroupe près de 8 000 membres au Québec) et la franc-maçonnerie libérale (qui se contente de quelques centaines). «La franc-maçonnerie anglo-saxonne est dogmatique, explique Jean-Robert Ragache, qui a été élu Grand Maître pour trois ans mais qui est aussi prof à Rouen. Elle exige de ses membres qu'ils croient en Dieu, alors que la nôtre accepte autant les croyants que les athées ou les agnostiques. De plus, les membres de la tendance anglo-saxonne tentent de régler les problèmes d'inégalité sociale par des activités philanthropiques, alors que nous visons une transformation en profondeur de la société.»
Tiens, parlons-en de la société. Nombreux sont ceux qui croient que les loges de francs-maçons (comme autant de mini-commissions trilatérales) ne s'intéressent qu'à l'argent et au pouvoir. Qu'en est-il? «C'est absolument faux, affirme le Sérénissime, qui sirote tranquillement un café que vient de lui apporter un steward tout vêtu de blanc pendant que le son du carillon résonne d'une poignée de porte à l'autre. Nos membres proviennent de toutes les couches de la société: il y a des ouvriers, des artisans, des architectes, des profs, des politiciens. Ce n'est pas leurs diplômes, leur affiliation politique ou leur position sociale qui nous intéressent: c'est leur ouverture d'esprit et leur curiosité. Ils doivent faire preuve d'une conscience sociale particulièrement aiguë et être prêts à travailler pour l'amélioration de la Cité. Si tout ce qui vous intéresse dans la franc-maçonnerie est la richesse et le pouvoir, vous risquez d'être déçu... Et puis de toute façon, le membership n'est que de 160 $ par année, alors...»
Pour être membre d'une Loge, vous devez soit contacter un membre en règle (ce qui n'est pas toujours facile, étant donné que les francs-maçons n'affichent pas leur appartenance au premier venu, même s'ils utilisent quelques petits signes secrets pour se reconnaître), soit vous présenter au Temple de la Loge (dont les membres refusent de dévoiler l'adresse). Après avoir
longuement discuté avec l'un des haut gradés de la Loge dont vous voulez faire partie (la Loge mixte Liberté, la Loge Montcalm Nouveau-Monde, la Grande Loge de France ou la Loge Émancipation, force et courage, par exemple), vous faites l'objet d'une enquête serrée. Si les trois francs-maçons qui mènent cette enquête s'entendent pour appuyer votre candidature, vous êtes officiellement reçu dans la confrérie lors d'une cérémonie initiatique ultra privée.
«Les gens croient que la franc-maçonnerie est une sorte de secte ou de religion, dit le Vénérable (à moins que ça ne soit le Très Cher Maître ou l'Excellent Rarissime, je ne sais plus). Ce n'est absolument pas le cas. Comme je l'ai dit précédemment, nous sommes un regroupement de gens libres et curieux qui luttent pour le mieux-être du monde. Nous avons lutté pour le libre choix en matière d'avortement et de contraception, et nous luttons contre la peine de mort et pour le respect des droits de l'Homme. Nous ne prônons ni le néo-libéralisme (qui accentue les inégalités sociales), ni le socialisme (qui écrase l'individu); mais une solution médiane, qui serait une version améliorée de ce qu'on appelle généralement la social-démocratie. Nous faisons circuler des idées d'avant-garde, pour mieux préparer l'avenir...»
Actuellement, la Loge Montcalm s'intéresse à trois sujets en particulier: la formation professionnelle, l'éducation... et l'avenir du Québec. Les conclusions de ses membres seront-elles plus intéressantes que celles des Beaudoin, Dobbie, Bélanger, Campeau, Allaire, Spicer et les autres? Seul le grand Vizir le sait...

51 Comments:

Anonymous Anonyme said...

http://www.cyberpresse.ca/article/20071020/CPARTS/710200666/5156/CPARTS
Martin Matte, humoriste millionaire et fils de PDG, regard maçonnique vers le haut

2:25 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

C'était déjà connu que les maçons avaient encouragé l'avortement

http://www.christ-roi.net/index.php/L%27influence_de_la_Franc-Ma%C3%A7onnerie_sur_notre_soci%C3%A9t%C3%A9_actuelle

http://www.christ-roi.net/index.php/1905-2005_100_ans_de_la%C3%AFcit%C3%A9%2C_100_ans_de_Grand_Orient...#Un_amendement_pour_l.E2.80.99interdiction_des_signes_ma.C3.A7onniques_.C3.A0_l.E2.80.99.C3.A9cole_rejet.C3.A9

3:04 p.m.  
Blogger anti-macon said...

Le Serge Paquette dans le texte,
lui?

http://www2.infopresse.com/blogs/actualites/archive/2007/06/27/article-22759.aspx

Serge Paquette accède à la direction de Cohn & Wolfe

Serge Paquette remplace Jean-François LeBrun à titre d'associé directeur de la firme de relations publiques Cohn & Wolfe Montréal.
Serge Paquette était jusqu'ici associé de National, où il occupait la vice-présidence principale, affaires publiques. Il avait précédemment occupé plusieurs postes dans divers cabinets ministériels à l'Assemblée nationale et à la Chambre des communes, et a dirigé sa propre entreprise de relations publiques pendant plus de 15 ans. Il sera secondé à la direction de Cohn & Wolfe et aux opérations par Manon Gauthier, qui s'est jointe au cabinet à titre de vice-présidente principale, il y a près de deux ans.

Jean-François LeBrun réintègre quant à lui ses fonctions de vice-président au Groupe conseil Res Publica tout en conservant un lien étroit avec Cohn & Wolfe, où il soutiendra l'équipe de direction dans le développement des affaires et agira à titre d'expert-conseil pour plusieurs clients.
par Manon Varin, Infopresse
Imprimer

5:16 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Voyage en territoire franc-maçon



Belle publicité dans le journal le soleil a Québec.

Baptiste Ricard-Châtelain

Le Soleil

Québec

La plaque affiche une équerre et un compas entrecroisés. Pas de doute, nous sommes à la bonne porte. L’immeuble du Vieux-Québec abrite le temple des francs-maçons « réguliers » de la capitale...

Dans l’entrée, un tableau confirme : « Quatrième : Association maçonnique ». Durant l’ascension des escaliers de l’édifice construit en 1861, on croirait pourtant s’être fourvoyé d’adresse. Les étages du bas sont loués à des entreprises — nous apprendrons plus tard que ces bureaux financent l’ouvrage de la confrérie. Mais une fois au sommet, nous sommes clairement en territoire franc-maçon. Au-dessus des boiseries et des fauteuils de cuir noir, une série de photos des « grands maîtres » nous acueille.

Dans la pièce de droite, deux hommes nous attendent. Jean-Luc Dutil, initié en 1950, est Grand Maître de district pour l’Est du Québec. Paul Arturi est président du comité des communications de la Grande Loge du Québec. Leur mission ? Démystifier la franc-maçonnerie.

Quelques jours avant cette rencontre matinale, une invitation nous avait piqués. Une branche « irrégulière » de la franc-maçonnerie (voir textes p. 26 et 27) convie la population à une conférence, ce soir. Nous sommes allés y voir de plus près.

Nos hôtes se dissocient de l’activité organisée par une loge acceptant les femmes... Impensable au sein de la Grande Loge du Québec, la plus importante en termes de membres (environ 4500).

Les règles édictées au XVIIIe siècle par les « frères » anglais sont appliquées. Sont admis les hommes de plus de 21 ans aux bonnes mœurs, croyant en un dieu unique ou, plutôt, au Grand architecte de l’univers. « On ne laisse pas entrer n’importe qui.» La franc-maçonnerie prend « de bons sujets pour les rendre encore meilleurs », résument nos interlocuteurs.

Au début de l’entrevue, nous étions attablés dans la grande salle « sociale » du temple : cuisinette, boiseries, plafond cathédrale. Ici, on peut discuter de tout, sauf de politique et de religion !

Alors, les rituels, les symboles, quels sont-ils ? Les deux hommes nous entraînent à l’opposé de l’étage, dans la salle où se rencontrent les cinq groupes de maçons « réguliers » du district. Le « chapitre » de Québec, l’Arche royale, compte deux « loges bleues » de 80 maçons chacune. La centaine d’autres maçons de la région pratiquent au sein de mouvances différentes.

Avant d’accéder au saint des saints, une pièce plus modeste révèle des armoires. Costumes, pièces de vêtements indiquant le grade de ceux qui les enfilent, s’y entassent.

Dans la salle des « réunions initiatiques », des peintures, des chandeliers, une épée et une multitude d’équerres croisant le fer avec des compas. Symboles par excellence de la franc-maçonnerie, ils évoquent la rectitude, l’équilibre dans les actions. Une moquette bleue enveloppe le plancher.

À l’orient, à l’est, sont installées des chaises sculptées, dont l’une est plus imposante. Le « Vénérable » y préside. Six « notables » l’entourent, expliquent MM. Dutil et Arturi. Des bureaux sont réservés pour le secrétaire, identifié par deux plumes, et le trésorier, par une clef.

À l’occident, le deuxième officier est seul. Le troisième officier s’installe au midi (sud), le chapelain au septentrion (nord). Celui-ci est gardien du «volume de la loi sacrée», une bible exposée sur un petit meuble, au centre, au bout d’un tapis carrelé.

C’est ici que les francs-maçons vêtus de gants blancs, d’un tablier, d’un collier de tissus, gagnent leurs épaulettes ; qu’ils passent du rang d’apprentis, à celui de compagnon puis de maître. Selon les rites pratiqués — York ou Écossais, par exemple — on peut gravir 33 autres échelons. Jean-Luc Dutil montre fièrement la bague confirmant qu’il a atteint l’ultime marche.

Nous n’en saurons pas plus. « Il y a du symbolisme dans tout cela, mais c’est l’apanage des initiés », note Paul Arturi, convenant qu’une recherche dans les livres ou Internet permet de percer le « secret ».



La Grande loge mixte rêve d'expansion



« On ne voit pas pourquoi empêcher la moitié de l’humanité de progresser spirituellement. Il n’y a aucune raison pour refuser la lumière, l’initiation aux femmes. »

Au bout du fil, Pascal Eloy, tient un discours teinté par la même symbolique que ses « frères » francs-maçons. L’ouverture à la gent féminine détonne toutefois. La mouvance à laquelle appartient Logos et Agapé, sa loge, est une des rares à accueillir les femmes.

Implantée à Montréal voilà un quart de siècle, la Grande Loge mixte du Québec a essaimé vers la capitale il y a un an. Et elle rêve d’expansion. Tellement, qu’elle rompt avec la retenue de la franc-maçonnerie en invitant la population à une conférence, ce soir.

La distinction avec la Grande Loge du Québec, la plus importante et plus conservatrice, s’arrête toutefois ici. Les rites sont mimétiques.

Il existe d’ailleurs plusieurs autres « obédiences », au sein de la franc-maçonnerie, expose Pascal Eloy. Mais elles s’illustrent dans un cérémonial figé.

Et toutes semblent baigner dans le secret. Pour préserver l’influence du groupe ? Le Français d’origine assure que les costumes, les initiations, ne visent que le développement spirituel. On est loin d’un groupe de riches et puissants préparant l’élection du prochain premier ministre, insiste-t-il. « C’est un peu du fantasme de grand public. » Pascal Eloy compare plutôt la franc-maçonnerie à un club social. On y discuterait histoire, philosophie, religion...

Responsable des communications pour la Grande Loge du Québec, Paul Arturi réfute avec la même fougue les accusations d’ingérence politique. « Ce n’est pas parce que des francs-maçons sont devenus riches et célèbres que la franc-maçonnerie contrôle le monde ! » Mais il est vrai que les francs-maçons de la France jouent avec le pouvoir, convient le Grand Maître de l’est du Québec, Jean-Luc Dutil.

« Ici, ça n’a rien à voir », lance Paul Arturi. « Ce n’est pas une mafia, il faut que ce soit bien clair », ajoute Jean-Luc Dutil. L’adhésion coûte environ 100 $ par année.

« Il y a beaucoup de nos membres qui sont en vue », admet néanmoins le bibliothécaire de la Grande Loge du Québec, Jacques Ruelland. Le professeur garantit tout de même que les illusions cultivées n’ont pas de racines dans la réalité.

Le mouvement a longtemps été l’apanage des anglophones. Aujourd’hui encore, la majorité des 80 loges « régulières » du Québec sont anglophones. Voilà qui explique en partie la méfiance envers les francs-maçons, analyse M. Ruelland. Des querelles avec l’Église y ont peut-être contribué. « C’est pour vous améliorer et, par ricochet, l’humanité », tente-t-il d’expliquer.

Aussi, certaines loges s’investissent dans les causes sociales. Les Shrinners, et leurs hôpitaux, sont sans doute les plus connus.

La conférence de la loge Logos et Agapé a lieu au restaurant le Piolet, rue Racine, près de Wendake, à 18h.

8:00 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Des articles comme ça, GESCA en publie "régulièrement". Je vais en publier un par semaine. Comme tous les menteurs, les FM ne peuvent s'empêcher de se contredire.
Ils n'ont pas le choix d'avouer que les FM français influent sur la politique car ces derniers s'en ventent ouvertement et souvent et ils veulent nous faire croire que la même chose ne se passe pas ici....
Faux! On l'a vu dans l'article de Martineau: ils ont milité pour l'avortement et ils veulent être impliqués dans l'avenir du québec.
J'ai d'autres articles de journaux comme ça où ils se ventent de bien d'autres choses.
En réalité ces articles sont des publicités déguisés: on nie l,influence du bout des lèvres mais entres les lignes on fait miroiter la puissance de l'ordre. (antimacon)

8:57 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

«La franc-maçonnerie anglo-saxonne est dogmatique, explique Jean-Robert Ragache, qui a été élu Grand Maître pour trois ans mais qui est aussi prof à Rouen. Elle exige de ses membres qu'ils croient en Dieu, alors que la nôtre accepte autant les croyants que les athées ou les agnostiques. De plus, les membres de la tendance anglo-saxonne tentent de régler les problèmes d'inégalité sociale par des activités philanthropiques, alors que nous visons une transformation en profondeur de la société.»

Du dogmatisme dans les loges anglosaxonnes ?

Shocking !

3:31 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Anonyme a dit...
http://www.cyberpresse.ca/article/20071020/CPARTS/710200666/5156/CPARTS
Martin Matte, humoriste millionaire et fils de PDG, regard ....



Effet Antimaçon ?

Cet article n'est pas disponible

Pour trouver ce que vous cherchez, trois solutions s'offrent à vous:

1) Utiliser notre moteur de recherche afin de sonder la base de données des articles publiés récemment sur Cyberpresse.

2) Consulter le plan du site

3) Consulter les archives de Cyberpresse et des sept quotidiens de Gesca (La Presse, Le Soleil, Le Nouvelliste, Le Droit, La Tribune...

3:45 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Voilà pour Matte :
http://www.cyberpresse.ca/article/20071021/CPARTS/710200666/5085/CPARTS04

3:51 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

http://www.cyberpresse.ca/article/20071020/CPACTUALITES/71020105/1028

"À défaut de maintenir le statu quo, la Coalition demande aux parents qui le souhaitent de pouvoir soustraire leurs enfants à ce cours. Interrogée sur le sujet la semaine dernière par Le Soleil, la ministre de l'Education, Michelle Courchesne, a fermé la porte à toute exemption, réaffirmant que le cours sera bel et bien obligatoire.

Cette mobilisation survient environ un mois après la publication de la version finale du programme. Le comité sur les affaires religieuses, mandaté par le ministère de l'Education, a applaudit ce nouveau cours qui «rendra évident le caractère laïque de l'école publique québécoise et lui permettra de s'affirmer pleinement comme école commune, inclusive, démocratique et ouverte»."

démocratique mais OBLIGATOIRE
à quand la coalition pour l'exemption de l'enseignement maçonnique???
(antimacon)

4:22 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Anti-macon, je te ferais remarquer qu'il y a une grosse différence entre militer pour quelque chose et dicter un agenda.

C'est certain que plusieurs d'entre-nous allons militer pour améliorer la société dans laquelle nous évoluons. Le lobyisme existe depuis toujours mais il ne dicte pas nécessairement l'agenda politique ni les politiciens.

C'est important de faire ces distinctions, chose que les gens contre la FM ne semblent pas être capable de faire.

Elim

6:10 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Tiens Elim, voici un extrait d'article dont je vais poster bientôt:
"Comme pour illustrer la haute idée que se fait la franc-maçonnerie de

la liberté, M. Leray indique que les francs-maçons ont été appelés à

jouer un grand rôle dans la libération des peuples depuis 200 ans.

"Tous ceux qui ont fait l'indépendance de la république

nord-américaine, dit-il, étaient-maçons. Et ce n'était pas un hasard."

Et il commence à citer les noms de héros de l'histoire de plusieurs

pays: Washington, La Fayette, Bolivar, Garibaldi, etc."

8:11 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Je suis d'accord avec ce que je vois jusqu'à présent de l'article que tu vas publier.

Elim

10:44 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Et il faut ajouter Chavez, René Lévesque, le sénateur Hébert.

11:06 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Antimaçon,

il semble que tu soit négligé.

http://www.icare.to/news.php?fr/2005-10#RETOUR%20VERS%20LE%20PASSÉ%20:%20PORTRAIT%20DE%20L’EXTRÊME%20DROITE%20AU%20QUÉBEC%20(Canada)

12:24 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

Quoique ce soit des archives de ICare.
J'aimerais connaître les ramifications de cette organisation.
Quel pays utilise le suffixe .to ?
Ce ne peut être Toronto.

12:34 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

Antimaçon,
non que je prétends que tu es de l'extrême-droite, mais c'est ce que les FM libéraux voudraient te faire passer pour.
Le document de I Care est un copie-collé que l'on trouve sur beaucoup d'autres sites gauchissants. Un gros manque est lorsqu'il parle de l'OJC comme étant fondé dans les années 50.

1:33 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

Antimaçon,
est-ce à cause de sa participation à la FM, que l'émission de Richard Mart:. à TéléQuébec est intitulé FRANC-Tireurs ?

5:32 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

À part les jeux de mains (jeux de vilain) et son narcissisme effronté, y a-t-il une preuve de maçonnité de "Dieu" Guy A Lepage de la tribu de TLMEP?

8:16 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

si tu veux des preuves plus concrètes:
1- pointe toi au 3722 Notre-Dame ouest. je doute fort que Guy A se pointe à la grande loge coin Sherrbrooke et St-Marc.
2- Les heures sont 7.00 ou 7.30 du soir du lundi au vendredi
3- fais attention il y a des gardiens
devant la porte
4- il fait noir à cette heure là

donne nous des nouvelles

10:12 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

N'est-ce pas une fois par mois que les tenues se tiennent ?
Je me déguise en paparazzi.

11:40 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

http://motivationalimage.com/wp-content/uploads/2007/10/conspiracy.jpg

1:41 a.m.  
Blogger anti-macon said...

http://www.ecanadanow.com/news/entertainment/headmaster-dubledore-is-gay-20071020.html

soit l'acteur est FM et/ou cette histoire d'homopotter est un projet des loges. selon le geste, l'ordre vient d'en haut. initier les enfants à l'homosexualité est certainement un projet maçonnique depuis au moins le teletubbies.

regarde l'horaire des loges du 3722 dans un autre post. la loge liberté se rencontre le premier et le 3e vendredi de chaque mois. Ce soir, 4e mardi c'est la loge port royal d'acadie.
http://bp1.blogger.com/_X_s5dkKJ9SQ/RvqmqjAHcxI/AAAAAAAAAGk/Yj-TcelYl9U/s1600-h/3722.JPG
Qouique je suis certain que plusieurs autre loges ne sont pas sur cette liste, comme émancipation par exemple.

9:49 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

Est-ce que Harry Potter doit être initié aux fellations pour obtenir son diplôme de Dumbledore?

Si l'on regarde à un degré supérieur les sketches de RBO, Guy Lepage a dû effectuer des fellations sur son professeur de communication, Bourgault.

Je rappelle en particulier le sketch d'un Bourgault qui vantait comment la jeunesse savaient manipuler la langue française avec habileté, la retourner de différentes façons.

Bourgault a commenté ce sketch peu de temps avant sa mort à l'émission radio de Bazzo (Indicatif Présent), pour dire qu'il n'avait nullement honte de son homosexualité, mais qu'il avait trouvé ce sketch gênant. Marie-France Bazzo est aussi une ancienne élève de Bourgault. Sans doute que Bazzo et Lepage furent initiés par Bourgault à la FM, comme d'autres qui voulaient passer le cours et avoir de bonnes références.

On sait pourquoi Danny Turcotte est le Fou de Roi.

2:55 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

initier les enfants à l'homosexualité est certainement un projet maçonnique depuis au moins le teletubbies.

C'est de la pédophilie.

C'est une façon de provoquer la dissociation de personnalité pour faciliter le contrôle mental.
Ensuite, on y ajoute de la symbolique occulte cabalistique ou paganique pour renforcir la suggestibilité à l'hypnose.

Les petits sujets subiront des tortures que l'on attribuera à des monstres causés par leurs fautes (travail sur le sentiment de culpabilité judéo-chrétienne). Ils deviendront névrotiques et dépendant de leurs maîtres. Ils accepteront n'importe quoi d'inéthique pour performer et plaîre à leur maître. On pense aux sportifs et aux artistes. Les noms furent déjà nommés.

9:38 p.m.  
Anonymous SaT said...

"Anonyme a dit...

initier les enfants à l'homosexualité est certainement un projet maçonnique depuis au moins le teletubbies.

C'est de la pédophilie.

C'est une façon de provoquer la dissociation de personnalité pour faciliter le contrôle mental.
Ensuite, on y ajoute de la symbolique occulte cabalistique ou paganique pour renforcir la suggestibilité à l'hypnose.

Les petits sujets subiront des tortures que l'on attribuera à des monstres causés par leurs fautes (travail sur le sentiment de culpabilité judéo-chrétienne). Ils deviendront névrotiques et dépendant de leurs maîtres. Ils accepteront n'importe quoi d'inéthique pour performer et plaîre à leur maître. On pense aux sportifs et aux artistes. Les noms furent déjà nommés."

Sans oublier les vierges sacrifiées, les chevres sodomisées lors des tournantes, les biscottes sans sel, l'affaire Kennedy et le Watergate, la seconde guerre Mondiale, la première (la grande!), l'invasion des Barbares au temps des Romains, les 7 plaies d'Egypte et le Coca Cola ...

Vous êtes pathétiques !

SaT

2:55 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Décidément, Jiri semble t'aimer.

Jiri aime Anti

12:48 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

Sans oublier les vierges sacrifiées, les chevres sodomisées lors des tournantes, les biscottes sans sel, l'affaire Kennedy et le Watergate, la seconde guerre Mondiale, la première (la grande!), l'invasion des Barbares au temps des Romains, les 7 plaies d'Egypte et le Coca Cola ...


Bienvenue à la discussion, SaT.
On attendait un expert belge de ces choses. Peux-tu nous faire un dessin ?

12:58 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

SaT,
si tu lisais comme il faut, tu verrais un paragraphe en italique et la suite en caractères normals.

J'ai inscrit initier les enfants à l'homosexualité est certainement un projet maçonnique depuis au moins le teletubbies.
pour faire reconnaître de quoi je parle.

Ensuite j'ai ajouté mon grain de sel pour y répondre :
"C'est de la pédophilie.

C'est une façon de provoquer la dissociation de personnalité ..."

Je n'ai nullement écrit que c'était maçonnique, mais pédophile. La nuance est importante. Je dirais même qu'elle est VITALE. Alors pourquoi tout mêler et dire que c'est pathétique?
Attendez au moins qu'on vous prenne les culottes baissées avant de réclamer le droit d'être traité en pédophile.
(Ou que votre tablier-pagne soit retiré et votre organe fourmiliesque soit révélé).

10:53 p.m.  
Anonymous francois said...

"soit l'acteur est FM et/ou cette histoire d'homopotter est un projet des loges. selon le geste, l'ordre vient d'en haut. initier les enfants à l'homosexualité est certainement un projet maçonnique depuis au moins le teletubbies."

Dumbledore et les teletubbies, preuve du complot maçonnique mondial visant à rendre les enfants homosexuels ? Ça faisait longtemps que je n'étais pas venu sur votre blogue, mais mon Dieu, mon pauvre ami, votre cas ne s'arrange pas...

En tout cas bravo, votre délire vient de dépasser ceux des livres jaunes (notamment le numéro 5, que je suis fier d'avoir réussi à lire jusqu'au bout sans mourir de rire ni d'ennui).

1:00 a.m.  
Blogger anti-macon said...

Mais ces personnages sont des produits des médias de masse et les FM contrôlent ces médias de masse.
Il est tout à fait "normal" que des "messages" soient transmis à la population. Qui est responsable selon vous de la destruction de la morale traditionelle sonon les médias?

11:26 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

Anti-Macon, n'oublie pas que la morale est subjective et change avec le temps, les moeurs et l'endroit ou tu te situes sur la planète.

Les principes par contre ne le sont pas.

Elim

4:08 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

"la morale change avec le temps"

Et selon toi ces changements sont causés par quoi? un virus? le réchauffement de la planète ou par les même gens qui s'avouent volontiers être les instigateurs de la libéralisation de l'avortement, par exemple?

"Les principes par contre ne le sont pas."

explique cette phrase SVP, c'est pas très clair?
(antimacon)

6:53 p.m.  
Anonymous Stephen Colbert said...

La réalité a un préjugé de gauche bien connu.

Je ne suis pas un fan des faits. Les faits changent tout le temps, mais mes opinions ne changeront jamais.


Nous, Américains, ne voulions rien savoir et vous [les médias] avez eu la courtoisie de ne pas essayer de fouiller.

11:15 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Ces changements (bon ou mauvais) sont causés par les circonstances/événements et les gens qui les influencent. on appelle ça de l'évolution.

La moralité est un phénomène de masse tandisque les principes sont personnels et changent rarement.

Elim



Elim

11:57 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Elim,

quel est ton opinion du G.O.?

1:58 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

Le Dalai Lama est-il maçon ou antimaçon ?

2:01 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

G. O. ???

Elim

3:08 a.m.  
Blogger anti-macon said...

le dalaï lama est un FM

"La moralité est un phénomène de masse tandisque les principes sont personnels et changent rarement."

Faux. Il existe une morale naturelle qui refait toujours surface dans des conditions extrème. Pensons au sort réservé en prison aux pédophiles et aux violeurs, cela ne changera jamais mon cher Elim car c'est propre à la nature humaine. Un autre exemple est lors de l'ouragan Katrina quand des gens qui ne se connaissaient même pas ont décidé spontanément de proteger les femmes contre les violeurs en faisant cercle autour d'elle, un peu à la manière des bisons dans la nature...

10:56 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

Antimaçon,
La pédérastie fut acceptable dans l'Antiquité et dans certains pays d'Asie dont le Japon.
Notre Christianisme a voulut expurger cette abomination de l'Occident.

Mais il y a encore des tentatives de ramener cette pratique. Ils y a les incultes qui vendraient leurs filles ou garçons pour une caisse de bière ou une promotion. D'où le thème de vendre son enfant au Diable dans les contes.

Il y a aussi ceux qui sont en contact avec la culture antique ou avec des cultures non-chrétiennes. Je pense aux prêtres, missionnaires et aux franc-maçons.

Le Dalaï Lama est issu de la loge des Chapeaux Jaunes.

11:42 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

Anti-Macon, il y a plusieurs siècles, il était socialement acceptable d'avoir des relations sexuelles avec des jeunes garcons tant qu'ils n'avaient pas atteint l'âge de la puberté.

Ce que tu as décrit ci-haut est un principe et non pas une morale. Aujourd'hui, nous ne penserions pas de faire ca (non pas a cause du Christianisme) mais a cause des traditions celtiques qui ont, pour un temps, fait fureur dans la Rome antique et qui n'acceptaient pas cette pédophilie.

Elim

10:20 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Anonyume, dit pas ca aux pompiers, ils vont t'arroser...

Notre Christianisme a voulut expurger cette abomination de l'Occident.


Je te recommande de faire des recherches. L'Europe n'est sortie de l'Age des Ténèbres qu'avec la Renaissance (qui était l'avènement des anciennes traditions dans un nouveau cadre). Le Christianisme n'a rien fait de bon et a détruit des centaines d'années de civilisation...

Elim

10:22 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Elim,

le christianisme a voulut réinstituer la vieille morale romaine.

L'homosexualité (et la pédérastie) fut longtemps interdits à Rome. Il a fallu que les moeurs grecques corrompent les valeurs romaines et efféminisent le caractère des citoyens romains.
Les Romains se disaient descendants d'Hercule, mais Énée était issus de Vénus. C'est à la suite d'une victoire en Sicile que les légionnaires ont rapporté le culte de la Vénus Érixienne, mêlant prostitution au rituel que les moeurs ont commencés à se dégrader alors que le Sénat ne pouvait intervenir sans offenser la déesse titélaire de Rome.

Big Cat

12:54 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

La Renaissance fut un retour des moeurs grecques, d'abord chez les Medicis. La prostitution fut florissante, puis elle fut suivie de la peste.
Il y eût un resserrement des moeurs et une intolérance aux vices, grâce notamment au moine Savonarola. Quand il commença à s'attaquer à la hiérarchie de l'Église Catholique, celle-ci réagissa en le déclarant hérétique et en le brûlant. Savonarola a tracé la voie de Jean Calvin.

1:04 a.m.  
Blogger anti-macon said...

Elim c'est quand même prouvé hors de tout dout que la pédophilie endommage psychologiquement les enfants.
Comment reconnait on un enfant abusé? Quand il exibe un comportement sexuel. Laissé à eux même, les enfants ne pensent jamais au sexe.
D'ailleur des enfants peuvent très bien être élevés sans jamais être exposés aux choses sexuelles.
Les enfants ont besoins d'amour pas de sexe.

10:43 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

Anti-Macon, je suis 100% d'accord avec toi sur ce point. Je trouve ça dégeulasse quand des enfants sont abusés sexuellement et je dois avouer que je suis très intolérant des prédateurs sexuels.

Je suis très heureux que la morale moderne ainsi que les principes des gens condamnent ces pratiques.

Elim

5:26 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

http://www.religion-online.org/showarticle.asp?title=246

certaines tribus ont été observés avec des rituels pédophiles homme/garçons mais il s'agit de rites de passages et après "l'initiation" le garçon devient homme et se marrie.
Tout cela est ritualisé et n'a rien à voir avec le phénomème moderne.
Dans la grèce antique les relations pédo se faisaient uniquement entre maître et esclave jamais avec ses propres enfants.

6:16 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Dans la grèce antique les relations pédo se faisaient uniquement entre maître et esclave jamais avec ses propres enfants.

Ces relations étaient aussi entre apprentis et mentors.

Elim

9:24 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Faut pas oublier non plus que la popularité du christianisme à l'origine était en réaction de ces coutumes élitistes qui dégoûtaient ceux qui les subissaient. Le peuple en avaient assez de la décadence.

10:00 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Dans la Grèce antique, le père recommendait son fils à un ami digne de son respect. C'était la pédérastie et l'initiation à l'homosexualité.

Mais je ne suis pas un expert de ces moeurs. Y avait-il subordination mentale dans la relation ? Ou était-ce pair-à-pair?

Lors de la République, les relations homosexuelles étaient honteuses. Il y eût l'anecdote d'un soldat fils de sénateur qui fit des propositions à un soldat de moindre rang. Celui-ci se choqua et le pourfenda de son épée. Il dut être jugé pour meurtre mais fut acquitté. Même le père sénateur lui remercia d'avoir laver l'honneur de sa famille.

10:19 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

J'ai lu l'article de Greenberg.
Je crois tout de même que Rome ne permettait pas l'homosexualité intercitoyenne à ses débuts parce que ses citoyens étaient toujours mobilisés, et que les guerres décimaient les rangs des mâles en état de procréer. Il fallait que les mâles de moindre virilité puissent suppléer au renouvellement des la population.

Pour les esclaves, c'est une autre chose. Le maître établissait sa dominance en enfilait la bouche de ses mignons comme un chien pisse pour marquer son territoire.

C'est dégueu. Mais c'est encore la marque de psychopathes ou des personnalités à tendance dominatrice.

10:48 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

La secte des Mormons est issue de la FM.

De cette secte, des éléments radicaux se sont séparés suite à l'interdiction de la polygamie. La polygamie a évolué en pédophilie, comme à Bounty en Colombie canadienne.

1:07 a.m.  

Publier un commentaire

<< Home