samedi, septembre 22, 2007

L'église des francs-maçons?

En consultant le site des francs-maçons de l'arche royale du Québec,
http://www.royalarchmasonsofquebec.ca/Grands_Officiers.php
http://www.royalarchmasonsofquebec.ca/GP.php
deux noms ont attirés mon attention. Bertrand Poirier et Serge Thériault semblent tous deux être des membres importants d'une secte protestante qui se nomme l'église catholique chrétienne, à ne pas confondre avec l'église catholique romaine qui a baptisé la majorité des québécois.
Sur le site de cette église catholique chrétienne, on trouve le CV de Bertrand Poirier
http://www.ccrcc.ca/documents.olbc/bpoirier_bio.pdf
présenté comme étant un policier retraité de la sûreté du Québec ainsi qu'un super FM de la grande loge du Québec:
Passé Député Grand Maître du district de l’Outaouais, Grande Loge du Québec, MAF&A.
Passé Grand Surintendant, district de l’Outaouais, Grand Chapitre du Québec, MSARJ.
Passé Premier Principal, Chapitre Coronation, MSARJ, Aylmer Qc.
Membre fondateur du Chapitre Melchisédech, MSARJ, Gatineau, Qc
Passé Vénérable Maître, Loge Eddy, MAF&A, Hull, Qc.
Membre fondateur et Passé Vénérable Maître, Loge Lorraine, MAF&A, Gatineau.
Membre Fondateur et Passé Vénérable Maître, Conseil Mozart, DMA, Aylmer QC.
Passé Député Grand Maître du district Ottawa-Hull, Grand Conseil DMA.
Il est aussi présenté comme un chevalier de L’Ordre du Lion et de la Croix Noire.

Quant à Serge Thériault (à ne pas confondre avec l'humoriste)
http://www.ccrcc.ca/fr/comite_episcopal/rccec/s_a_theriault.html
on le décrit comme étant le IVe évêque ordinaire de cette église.
Au moins deux autres francs-maçons de l'arche royale sont aussi des membres importants de cette église. le premier est le révérend Willard Dionne et le second est Léonidas Poirier, membre fondateur de la loge lorraine.

Faits à noter, cette église permet le marriage des prêtres et elle "bénit" aussi les marriages homosexuels.
Cette église catholique-chrétienne est associé à deux ordres fraternels: l'ordre de la couronne d'épines et L’Ordre du Lion et de la Croix Noire.
Cette secte entretient des liens étroits avec la loge lorraine de Gatineau. Des célébrations spéciales ont déjà eu lieu à la chapelle Papineau de Montebello.
http://www.ccrcc.ca/documents/sommaire_journal.pdf

Rappelons que le Père Régimbald affirmait en 1983 que des initiations d'illuminati avaient lieu sur la tombe de Papineau qui se situe en fait dans la chapelle Papineau. lien.

45 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Benoît XVI encourage les études sur les sectes

http://www.cicns-news.net/eglise_nouvelles_spiritualites_benoit_xvi.htm

Les sectes sont un vrai fléau et il faut les démasquer.

Anti-maçon : as-tu lu Humanum Genus ?

http://www.vatican.va/holy_father/leo_xiii/encyclicals/documents/hf_l-xiii_enc_18840420_humanum-genus_fr.html

C'est un excellent le travail que tu fais.

Léon XIII, qui est le plus grand des anti-maçons, serait le premier à te féliciter.

3:52 p.m.  
Blogger anti-macon said...

Les FM ont bien le droit d'avoir leur religion. ce qui est intéressant dans tous cela est le lien avec la chapelle Papineau.

6:48 p.m.  
Anonymous Église catholique-chrétienne Canada said...

DÉCISIONS DU CONSEIL DE L'ÉGLISE - RÉUNION DU 9 SEPTEMBRE 2007

M. Sylvain Blouin n'est plus membre de notre clergé, effectif aujourd’hui, ni pasteur de la Communauté Chrétienne St-Étienne, Montréal-diaspora. Il lui est interdit d’utiliser le nom de notre église pour ses activités de baptêmes, mariages et funérailles.

9:54 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

http://pages.videotron.com/reverend/

12:26 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Pouah!

Le Vatican qui utilise l'anglais, une langue sale non-catholique pour organiser son site Web.

La seule langue universelle que devrait utiliser le Vatican est le Latin.

Maintenant, je crois que les franc-maçons ont pénétré et conquis les hautes sphères vaticanes et les ont bruxellisées.

2:24 p.m.  
Anonymous Georges-Étienne Cartier said...

La colère de Gérard Bouchard
Un cas patent de censure et un abus grossier de pouvoir


À propos du reportage de Valérie Dufour dans le Journal de Montréal sur la session "Côte Nord" d`hier (18/09/07) de la Commission Bouchard-Taylor...

J`ai lu attentivement ce que Monsieur Régis Simard est rapporté avoir dit et n`y ai trouvé que l`expression polie et motivée d`une opinion dénonçant un comportement foncièrement culturel ( Allah le Parfait n`a rien à y voir a priori puisque, Parfait, il est hors de toute atteinte ! )," se soumettre à des rites..." et nullement "les immigrants" intégralement , qu`il juge "rétrograde". Expression chargée d`émotion, certes : et pourquoi pas ? Ce qui me parait sans aucune réserve parfaitement légitime, et tout particulièrement devant une "Commission" créée avec leurs impôts spécifiquement pour entendre ce que les gens pensent, aussi maladroits , contrariants et pas gentils, est-on bien libre de les trouver en retour le cas échéant.

La réaction de Gérard Bouchard, par contre, qui, "prenant les nerfs", a utilisé brutalement, sans appel et injurieusement son pouvoir pour le faire taire en interprétant par surcroit ses propos d`une façon odieusement biaisée, décrétant arbitrairement trouver une "injure inacceptable" dans un refus du citoyen d`"accepter" des pratiques qui le choquent , constitue un cas patent de censure et un abus grossier de pouvoir : le diable a montré sa queue. Ça promet !

Quant à l`inacceptabilité d`un refus d`accepter, pour la rigueur philosophique faiseuse de morale et donneuse de leçons, on repassera !

S`il ne peut se retenir dès que sa précieuse sensibilité est chatouillée par le peuple, qu`il ait la décence de se reconnaître dépassé et sache se retirer ! Comme son frère !

Quand Taylor, en plus, sera là, que j`ai entendu sur les ondes de Radio Canada proclamer implicitement la supériorité intrinsèque de la culture anglo-saxone en affirmant avec passion que les francophones québécois doivent y être maintenus pour leur bien, ça ne sera pas beau à voir...

Je le tiens, depuis cet aveu, tout bonnement pour raciste ! Aussi saint homme soit-il !

Quant à moi, dans ce cas ci et quant à ce que le reportage m`en cite, je ne vois strictement rien d`épouvantable dans les propos de Monsieur Simard, qui au demeurant aurait eu parfaitement le droit d`exprimer un jugement plus "offensant" sur " les immigrants " sans qu`un intello catho bien pensant et titré ne s`arroge, lui, le droit de le réduire ainsi au silence !

"No taxation without representation" : Monsieur Régis Simard paie des impôts, non ? Depuis quand en ce pays n`a-t-on plus le droit, c`est à dire la liberté légitimement opposable à Autrui, d`exprimer verbalement une hostilité ?

Ce n`est pas ce que j`aurais dit : aurais-je dit "mieux" ? aurais-je dit "pire" ?

C`est que dorénavant on ne sait plus trop comment dire, car l`émotivité préjugée du Président de la Commission est seule juge... et partie !

Mais qu’est-ce que ce pays où il "nous" faut être "gentils" sous peine... d’exclusion ?

Il y a là des relents puants d`"Affaire Michaud" ! D’un frère à l’autre...

Il serait bon que d`autres qui pensent comme moi le disent !

"Quand tu sauras dire " Non !", tu seras un Homme mon fils ! ", disait Kipling .

"Ces Hommes dont nous en avons tant besoin ! ", espérait voir grandir un jour Lionel Groulx .

Georges-Étienne Cartier
Beaurepaire, le 19 septembre 2007

2:54 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Antima�on,
Les FM:. ont �limin� le p�re Regimbald de Youtube.
La raison pr�text�e est
This video has been removed due to terms of use violation.

La censure avance, comme Cyberpresse qui s'attaque � Vigile.net et LeQuebecois.com

4:09 p.m.  
Blogger anti-macon said...

Incroyable. En tout cas ils sont maintenant ici:
http://www.dailymotion.com/tag/regimbald

7:02 p.m.  
Anonymous La Voix de Dieu said...

À la fin de chaque serment, le Maître Adorateur (la tête de laloge locale) informe le maçon qu'il est lié à tous les maçons. Après le premier degré, le Maître Adorateur dit," Frère Directeur Supérieur, libérez le candidat du câble remorquage, son existence est maintenant lié à la notre par une cravate plus forte". Après le deuxième Degré, le maître adorateur dit," Frère Directeur Supérieur, libérez le candidat du câble remorquage, lier
lui deux fois autour de son bras droit nu, et signifiez-lui qu'il est maintenant lié à la fraternité
par une cravate deux plis." Après le troisième degré, le maître adorateur dit," Frère Directeur Supérieur, libérez le candidat du câble remorquage, lié trois fois autour de son corps nu, et signifiez-lui qu'il est maintenant lié à la fraternité par une cravate à trois plis."
Ces trois déclarations illustrent l'attache sérieuse entre maçons, qui doivent s’entraider, même au prix de l’injustice la plus criante envers des victimes innocentes (sauf en cas d’assassinat commis par un maçon).

9:14 a.m.  
Anonymous Mario Girard, La Presse said...

Le lundi 24 septembre 2007


Catholiques et... voilées




La plupart des femmes portaient une mantille blanche ou noire. Une affiche à l'entrée de l'église est d'ailleurs consacrée au code vestimentaire.

La scène est dépaysante. Plusieurs dizaines de fidèles récitent et chantent des prières en latin devant un prêtre entouré d'enfants de choeur. Entre des coups de clochettes et des balancements d'encensoir, on plonge son nez dans un missel.

Autre détail qui surprend: toutes les femmes ont la tête couverte d'un voile de dentelle. On se croirait dans les années 60. Pourtant, on est bien à Montréal, en 2007, dans une église catholique.

Tous les dimanches, l'abbé Dominique Boulet se rend à l'église Saint-Joseph, rue Dante, pour y dire la messe en latin. Membre de la Fraternité Saint Pie X, le prêtre défend depuis une vingtaine d'années le rite latin, qui vient de recevoir l'approbation du pape Benoît XVI.

«Le 7 juillet dernier, Benoît XVI a publié un motu proprio qui redonne tous ses droits à la messe traditionnelle en latin, explique l'abbé Boulet, assis derrière un bureau, dans une soutane noire qu'il ne quitte jamais. Depuis le 14 septembre, cette décision est officiellement en vigueur», ajoute-t-il.

Grâce aux trois prêtres de la Fraternité Saint Pie X du Québec, des messes en latin sont actuellement célébrées à Shawinigan, à Ottawa et à Montréal. La Presse y a assisté à l'église Saint-Joseph. On y a appris que des gens viennent d'aussi loin que Saint-Jérôme ou Cornwall, en Ontario, pour renouer avec des rituels que les moins de 40 ans ne connaissent pas.

«Ça, c'est une vrai messe», lance un paroissien avec une satisfaction non dissimulée.

«Dans le rite latin, c'est la seule messe qui traduise véritablement la foi catholique, nous explique Pierre Messier, un autre fidèle. C'est clair que le Novus ordo est déficient.»

Le Novus ordo, c'est ce qui est né du concile VaticanII, qui s'est déroulé entre 1962 et 1965, et qui a fait entrer l'Église catholique dans la modernité. «Le catholicisme a procédé à une capitulation, reprend M. Messier. Il n'aurait pas dû. Ceux qui ont fait VaticanII avaient des problèmes.»

Alors que les catholiques du Québec tentaient de redéfinir leurs rites religieux dans des messes à gogo, d'autres fidèles s'obstinaient à vouloir préserver les célébrations latines. Devant l'insistance de l'archevêché de Montréal, qui voulait définitivement mettre un frein à cette pratique, certains avaient même occupé une église au milieu des années 70 pour exprimer leur attachement au traditionalisme. Léo Laberge faisait partie de ceux-là.

«Nous avons passé 15 jours d'affilée dans l'église Sainte-Yvette en soutien à l'abbé Normandin, qui défendait cela, raconte M. Laberge. J'ai toujours cru en cela. Nos églises sont vides, alors qu'on construit des mosquées à Montréal. Peut-être que, s'il y avait plus de messes comme celles-là, on aurait plus de pratiquants.»



Des femmes catholiques voilées



Parmi les personnes qui assistaient à la messe d'hier, il y avait plusieurs femmes. La plupart portaient une mantille blanche ou noire. Une affiche, à l'entrée de l'église, est d'ailleurs consacrée au code vestimentaire.

«Nous rappelons la tradition bimillénaire qui requiert que les femmes aient la tête couverte», peut-on lire dans ce texte sur la «Modestie chrétienne». Plus haut, on invite les femmes à porter des «jupes qui tombent huit pouces au-dessous des genoux».

«Où est le problème? demande Pierre Messier. Ces femmes ne portent le voile que pendant la messe. Les musulmanes, elles, le portent 24 heures par jour. L'islam ne fait pas la différence entre le civil et le religieux.»

Venue avec son mari, Michèle Guy s'étonne de notre question. «Ah oui? Il y a un débat sur le port du voile? Moi je ne vois aucun mal à cela. Ce qui compte, pour nous, c'est de retrouver ce que nous avions perdu.»

Aux nombreux rituels de la messe traditionnelle en latin sont greffées certaines valeurs. L'abbé Boulet les défend avec aplomb. Le sexe avant le mariage? «C'est non», tranche-t-il. L'homosexualité? «C'est clair, c'est contre nature.» L'alcool et la drogue? «Si c'est un petit verre, ça peut aller. Si c'est un vice, c'est non.» La contraception? «Non, nous suivons l'enseignement de l'Église et cela n'a pas changé.»

Mais quand on lui demande s'il se conformerait à une décision «révolutionnaire» du Vatican, comme par exemple la reconnaissance du mariage entre conjoints de même sexe, l'abbé Boulet devient hésitant. «On suit l'enseignement... Et de toute façon je ne peux pas croire que l'Église accepterait une chose pareille.»

10:39 a.m.  
Blogger anti-macon said...

C'est pas nouveau le voile, c'est même recommandé dans le nouveau testament.
Notre ami Hubert Jean Valcke, grand chef des loges du 3722 Notre-Dame ouest est un spécialiste dans le domaine des cartes à puces. Son ancienne entreprise cyberpro technologies est maintenant fussionnée avec Welcome de France, le leader mondial dans le domaine.
À quand la puce dans le front, Hubert?

11:54 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

http://www.rfidfr.org/actualites-rfid-20070916.php

Vas lire ceci anti-maçon, tu vas voir comment ils se débarassent d'une question ces gens de puce...

12:44 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

le site de cyberpro n,existe plus sauf... sur le wayback machine

http://web.archive.org/web/20011212214639/http://www.cyberpro.ca/fcadreinfo.html

Cyberpro Technologies est un fournisseur de solutions intégrées qui oeuvre dans le domaine des cartes à puce depuis 1995. Nous développons et déployons des solutions clé en main pour de multiples applications basées sur cette technologie. Les équipes de maketing, de consultation et d'implantation travaillent sous la conduite de Daniel Tardif, président et de Paul Lafortune, vice-président exécutif. L'équipe de développement est dirigée par Hubert Valcke.

selon le registre des entreprises pour cyberpro:

ADRESSE POSTALE
===============

DESTINATAIRE : SOLUTIONS FIDES/HUBERT JEAN VACLKE

ADRESSE : 80, RUE GRANDE LIGNE CODE POSTAL: J0J 1C0
FRELIGHSBURG (QUÉBEC)



PERSONNES LIÉES
===============
PERSONNES MANQUANTES: NON
NOM ET ADRESSE CODE POSTAL DÉTAIL PERSONNE
====================================== =========== ====================
GEM VENTURES1 N.V. ACTIONNAIRE

DEUXIÈME ACTIONNAIRE

12 RUE FREDERIC PELLETIER
SCHAERBEEK B1030
BELGIQUE
------------------------------------------------------------------------------
ABCDE INTERNET INC. ACTIONNAIRE

ACTIONNAIRE MAJORITA

------------------------------------------------------------------------------
VALCKE, HUBERT JEAN ADMINISTRATEUR
PRÉSIDENT




------------------------------------------------------------------------------


NOMS DE L'ASSUJETTI
===================

DATE MAJ INDEX DES NOMS: 2004-01-13


NOM DE L'ASSUJETTI DATE DÉBUT DATE FIN STATUT
====================================== ========== ========== ==========

SOLUTIONS FIDES INC. 2003-08-07 EN VIGUEUR


Solution fides est un autre spécialiste dans le domaine des cartes à puces

2:27 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Ce n'est pas dans le front, mais sur le poignet qu'ils ont commencé à implanter des puces pour payer des consommations dans un bar d'Amsterdam.

Sur le front, l'idéal n'est pas une puce, mais un code à barres. Pourquoi?
Parce qu'il n'y a pas assez de gras entre l'os frontal et l'épiderme.
Mais l'iridologie fait amplement office de code à barres.

6:55 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Monsieur valcke qui réside à Frehligsburg un village des cantons de l'est, loin très loin pourtant de l'enrichissement multi-culturel qu'il encourage tant dans sa loge maçonnique...pour les autres.

8:23 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Des Américains, des québécois américanisés, des anglos francisés, des catholiques, des protestants et des franc-maçons.


C'est-y pas multiculturel tout ça?
Oublions pas les mélangés comme John Charest et Peter Phillip Yves Trudeau.

8:33 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Un bon franc-maçon applique la règle de Papineau : la contrebande comme moteur économique.
Alors vivre près de la frontière est lolgique.

8:35 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

http://www.youtube.com/watch?v=tcBZUoKrihs

8:53 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Daniel Gagnier, un homme à investiguer.
http://www.vigile.net/Des-precisions

11:18 a.m.  
Blogger anti-macon said...

[quote]Dans une entrevue diffusée en fin de semaine, le premier ministre Charest se disait totalement en faveur de la proposition du Conseil du statut de la femme de faire de[b] l'égalité entre les sexes une règle fondamentale qui allait dominer toutes les autres.[/b] «Je suis tout à fait d'accord avec ça. Je pense que c'est incontournable. Quand on a lancé la commission Bouchard-Taylor, on a dit clairement en partant que l'égalité entre hommes et femmes,[b] il n'y a pas de compromis à faire avec ça»[/b], a soutenu M. Charest.[/quote]

http://www.cyberpresse.ca/article/20070925/CPACTUALITES/709250524/1026/CPACTUALITES

Donc si je comprend bien, on va ré-écrire tous nos droits selon les dictats du conseil du statuts de la femme pour privilégier un seul droit au détriment de ttous les autres???
Et qui va définir où s'arrête l'égalité sinon les féministes radicales du conseil?
Le peu de liberté d'expression qui nous reste sera sans doute sacrifié pour interdir les critiques du féminisme.
Le conseil pourrait très bien décider aussi de ce qui se passe dans les lieux religieux.
Quand le PM parle de ne pas faire de compromis et de domination sur les autres droits ça peux aller très loin...

12:50 p.m.  
Blogger anti-macon said...

yves Boisvert résume mieux que moi la situation ici
http://www.cyberpresse.ca/article/20070921/CPOPINIONS05/709210511/6749/CPOPINIONS05

vraiment on assiste à une tentative de pustch des loges mixtes et athées au Québec. Cette idée de constitution québécoise est dangereuse et émane directement de ces loges.

2:11 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

anti-macon: Alors selon toi, les hommes sont supérieurs aux femmes?


Elim

2:46 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Je ne suis pas Antimacon,
Mais je répondrais que nul genre n'est supérieur, mais différent.

On a trop ouvert le marché du travail aux femmes, mais il y a trop peu d'hommes pour prendre soin des tâches domestiques autres que sortir les vidanges, changer les ampoules ou chasser les souris. Très peu savent tenir maisonnée, faire de la popotte pour tous, et surtout de devenir enceints et accoucher de beaux bébés garants du futur de la société.

À la décharge des féministes, je dirais que le travail de la grossesse, de l'accouchement, des soins portés à la progéniture et de leur éducation, devraient être rémunéré et géré par la société. Mais nul homme ne devrait payer un femme pour des rapports sexuels.

Or, notre société utilise la séduction et le sexe comme moteur de consommation.

5:22 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Elim, la société actuelle ne peux pas durer comme en ce moment. Le féminisme est une idéologie de mort pour le peuple qui l'adopte. D,autres peuples moins décadent et plus traditionnels vont nous remplacer, comme par exemple les musulmans si rien ne change. (antimacon)

5:53 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Daniel,

Sais-tu que la Statue de la Liberté a non seulement la réputation "d'aller en commando" parce qu'elle est française, mais parce qu'elle est supposée être la Lumière des Franc-Maçons de France apportée pour Éclairer l'Ordre du Nouveau Monde. Et les franc-maçons de la France de la Révolution furent les Sans-Culottes.

Pour le quidam de la rue newyorkaise, cette statue fait plutôt penser à une catin d'un bordel de la Nouvelle-Orléans qui a terminé de servir une passe et qui va ouvrir à la porte pour prendre le prochain client ayant cogné trois fois et répondu les questions rituelles de mot de passe.

7:31 p.m.  
Anonymous Associated Press, Lincoln, Nebraska said...

Le mardi 25 septembre 2007


Dieu répond à un sénateur du Nebraska


Dieu a apparemment répondu à une plainte déposée par un parlementaire du Nebraska, dans un message qui semble être tombé du ciel...

«Celui-ci est apparu miraculeusement sur le comptoir. Tout à coup, c'était ici!», a expliqué John Friend, greffier au tribunal d'Omaha, dans le Nebraska.

Il s'agissait d'une réponse à une plainte déposée contre Dieu la semaine dernière par un sénateur du Nebraska, Ernie Chambers.

Dans un document de cinq pages, il affirme que Dieu a lancé des menaces terroristes contre lui et ses électeurs, suscité de la crainte et semé «mort, destruction et terreur pour des millions d'habitants de la Terre».

Cet homme, qui se présente comme agnostique, cherche à obtenir une injonction permanente contre Dieu.

Signée par «Dieu», la réponse déposée la semaine dernière allègue que l'accusé ne dépend pas de certaines lois terrestres, et que le tribunal n'est pas compétent en matière de Dieu.

En reprochant au Tout-Puissant les souffrances que subissent les êtres humains, on oublie un point, stipule le texte. «J'ai créé l'homme et la femme avec le libre arbitre et avec la promesse de la vie éternelle, le libre arbitre est mon plus grand don pour vous».

L'archange Saint Michel est cité comme témoin, selon M. Friend.

Un autre message, aussi signé par Dieu, affirme que le Tout-Puissant conteste les allégations de M. Chambers.

Ce dernier assure pour sa part que sa plainte est sérieuse, et remarque le point suivant: n'importe qui peut poursuivre n'importe qui.

8:08 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Ahhh... Je comprends! Non seulement vous êtes paranoiaques, misogènes et xénophobes mais vous voulez aussi que la civilisation recule à une époque ou des gens comme vous auraient pu être écoutés par la masse de la population.

Désolé messieurs mais toutes les cultures avancent et chaque génération regarde avec envie les générations précédentes. Dans 50 ans, nous ne parlerons plus de ces conflits mais nous en aurons trouvés d'autres. Ne vous inquiétez pas, vous êtes seulement nés dans une génération ouverte et en constante évolution.

Elim

9:11 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Elim,

Fais gaffe! La nouvelle constitution québécoise va forcer la franc-maçonnerie régulière à inclure les maçonnes, et ce, à nombre égal dans vos loges. La parité sera de mise.

Et vous devrez construire une statue de la Liberté sur le modèle du Colosse de Rhodes.

9:28 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Elim,

pourquoi les hommes doivent payer soit directement une catin pour avoir du sexe, soit indirectement en soudoyant une amie par un souper romantique au restaurant suivi du cinéma ou d'un tour à la discothèque, ou en recrutant une dévergondée au bar par plusieurs bouteilles de bières?

Le sexe ne devrait-il pas être libre et gratuit?

Le pire est que beaucoup d'hommes acceptent cette situation d'inégalité et d'exploitation de l'homme par la femme. C'est comme la religion du Père Noël qui nous force à pratiquer le consumériste altruiste. Est-ce pour cela que les franc-maçons veulent conserver le congé de Noël ? Moi, je m'en passerais bien volontiers.

Quand je rencontre une catin sur la rue qui m'annonce ses prix, je lui fais part des miens et je suis très pricey.

Inabordable à ce qu'il paraît.

9:37 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

La catin de la Nouvelle-Orléans vient-elle pour éclairer le John à la porte en l'introduisant dans sa loge.

Quels sont ses questions rituelles ?

9:41 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Quand est-ce qu'Elim va rejoindre Schwarzenegger dans une maternité ?

9:51 p.m.  
Anonymous Vigile said...

"K" - comme kasher cette taxe privée
Un problème d’accommodement pas raisonnable qui doit cesser
Roger Mougeot
Tribune libre de Vigile
mardi 25 septembre 2007 92 visites 9 messages



--------------------------------------------------------------------------------

Un droit est un avantage que l’Etat à le devoir de nous accorder. Au sens du Code civil, tout droit suppose une obligation correspondante. Ainsi, nos amis Juifs de confession hebraïque n’ont pas le droit de nous imposer indûment un paiement pour la sanctification de leurs produits kosher. Nous n’avons donc aucune obligation de leur payer pour cet impôt religieux sur leurs produits kosher.

Ce qui nous amène à distinguer ce qui est du droit et ce qui est du domaine de la liberté. La liberté de religion ne peut avoir de priorité sur nos libertés fondamentales. Toute religion a le droit d’amasser des fonds, mais ils ne peuvent nous obliger de quelque manière que ce soit à nous faire payer un artifice religieux que nous ne reconnaissons pas. La liberté religieuse est une liberté qui implique l’autoresponsabilité, et non un droit absolu qui ferait qu’ils auraient obligation de nous fournir un acte religieux que nous n’avons pas demandé, mais que nous ne voulons sous aucun prétexte que ce soit.

Aussi je demande aux différents partis politiques du Quebec de promulguer une loi interdisant ce genre de pratique qui consiste à sanctifier à la production, puis laisser les compagnies étendre le marquage à toute la chaîne de production, car les grandes chaînes d’alimentation, pour attirer les clients juifs mangeant kosher ( 35.000 personnes mangent kosher ???), exigent de leurs fournisseurs cette mention à caractère religieux. Ce qui fait supporter à 6.500.000 Québécois les frais consécutifs à un acte religieux hébraïque.

Par ailleurs les musulmans ne tarderont pas à demander les mêmes accommodements pour le hallal qui est aussi leur sanctification, ils nous l’imposeront comme en France, cela se pratique couramment avec tous les problèmes inhérents à l’intégrisme islamique qui en profite pour émettre des exigences du genre ne pas mettre de viande de porc à tant de mètres... etc. Le marché est très important et lucratif mais aussi politique, cela dépasse largement le domaine religieux.

Je m’oppose vigoureusement à pareil accommodement à caractère religieux pour les uns et politico-religieux pour les autres. Cet état malheureux d’accommodement déraisonnable remet en cause nos droits garantis par la charte des droits et libertés. Je vous demande de faire respecter la clause 49 chapitre V de la Charte Québécoise des droits et libertés qui dit :

"Une atteinte illicite à un droit ou à une liberté reconnue par la présente charte confère à la victime le droit d’obtenir cessation de cette atteinte et à la réparation morale ou matérielle qui en résulte"

Roger Mougeot

— Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) —

Répondre à cet article


Vos commentaires:

"K" - comme kasher cette taxe privée
25 septembre 2007
Quel parti politique osera ????? Ils sont tous habités par la peur... et l’opportunisme politique...

"K" - comme kasher cette taxe privée
25 septembre 2007, par ouhgo
En effet, on m’a fait remarquer récemment que la majorité des produits alimentaires trouvés sur les tablettes portent l’un ou l’autre d’une vingtaine de logos différents dissimulés au bas du lettrage commercial. Kasher ou autres. Impossible de se débarrasser de cette intrusion ?

"K" - comme kasher cette taxe privée
25 septembre 2007, par Francis Déry
Chaque Québécois devrait exiger une réduction à la caisse des produits marqués Kosher ou pareillement. Ou s’abstenir de les acheter. Et exiger de la nourriture non-Kosher à l’hôpital Juif de Montréal.

Déjà que j’exige un retour de 3 cents pour chaque sac de plastique que je réutilise à l’épicerie. Et je me passe des sacs du magasin. C’est ma façon de manifester. Peu le savent. On peut obtenir ce 3 cents par sac de plastique réutilisé. Sinon, je laisse les emplettes au caissier.

Soyons prêts à moins consommer pour mieux militer.


--------------------------------------------------------------------------------

Puisque la taxe Kosher sert en partie à financer le développement des colonies juives en territoire palestinien, elle est une sorte de taxe extra-territoriale pour une cause nationale, à l’image du "Irish Schweepstake". Pourquoi les Québécois n’en ferait pas autant avec une taxe Q, incluse dans le prix des produits, pour financer le mouvement souverainiste et la propagation de la langue française ?



"P" - comme privé
25 septembre 2007, par Phil du Mile-End
Permettez-moi d’apporter un point de vue différent à cette affaire de produits Kasher.

La certification Kasher relève du domaine privé tandis que les accommodements raisonnables sont du domaine public. En démocratie, on ne peut légitimement empêcher un entrepreneur privé d’appliquer les pratiques commerciales qu’il juge adéquates pour la commercialisation de ses produits. Il faut voir cette pratique comme une méthode de marketing comme une autre. A la rigueur, certains distributeurs peuvent même exiger de leurs fournisseurs cette certification Kasher et ceux-ci doivent se conformer à cette exigence s’il ne veulent pas voir un marché complet leur échapper.

Tout ce que l’on peut faire, si on est en désaccord, c’est de ne pas acheter ces produits si on est en désaccord avec cette pratique.



"K" - comme kasher cette taxe privée
25 septembre 2007, par Anonyme
Monsieur Phil du Mile-End,

Je peux parler en connaissance de cause. Mon entreprise fait la conception graphique d’étiquettes alimentaires pour des producteurs et des distributeurs québécois. Mes clients ont la sanctification Kasher et nous font apposer les logos Kasher, et cela souvent à contre gré. Les auditeurs Kasher savent parfois être très persuasifs, notamment en laissant pendre la menace que certaines chaînes exigeront la bénédiction Kasher et qu’ils ne pourront écouler leurs stocks. Dans ces conditions, la plupart payeront (2 500 $ par an dans le cas d’un petit distributeur de condiments) et refileront le coût aux consommateurs.

Ce n’est peut-être pas un accommodement raisonnable mais c’est un méchant racket !



"K" - comme kasher cette taxe privée
25 septembre 2007, par Phil du Mile-End
100% d’accord avec vous Monsieur Anonyme. C’est la loi du plus fort si intimement liée au capitalisme. Le pire dans tout ça : imaginez deux seconde que nous les Québécois exigions une certification Québécoise couteuse sur tous les produits que nous achetons, dont les profits iraient à la promotion de l’identité Québécoise...

@Phil du Mile-End --- kasher cette taxe privée que je ne saurais voir
25 septembre 2007, par Francis Déry
imaginez deux seconde que nous les Québécois exigions une certification Québécoise couteuse sur tous les produits que nous achetons, dont les profits iraient à la promotion de l’identité Québécoise...

C’est ce que j’ai fait ci-haut.

Ou bien imposons la dîme catholique à 10% sur tout les biens de consommation et nous n’avons plus de problèmes à financer notre patrimoine religieux et nous pourrions réouvrir des collèges religieux, des hôpitaux, des hospices et des centres d’hébergement pour les démunis, les sans-abris et les jeunes en difficultés, qui feront concurrence au secteur publique sans recours aux PPP.

Tout ce que l’on peut faire, si on est en désaccord, c’est de ne pas acheter ces produits si on est en désaccord avec cette pratique.

Le problème est s’il n’y a pas de ressources alternatives offertes pour notre guise. Alors, il faut apprendre à s’en passer. Les marchés offrent déjà des fèvres au lard... sans lard, avec du sirop d’érable en guise de lard. Mais, elles ne voient pas l’avantage de créer un produit non-kasher quand les croyances de la majorité n’interdisent point de manger kasher. Et cette majorité permet de diluer les coûts de la certification Kasher. En pratique, je suis plus concerné par les produits alergènes que par les certifications religieuses.

La certification Kasher relève du domaine privé tandis que les accommodements raisonnables sont du domaine public. En démocratie, on ne peut légitimement empêcher un entrepreneur privé d’appliquer les pratiques commerciales qu’il juge adéquates pour la commercialisation de ses produits.

Les consommateurs sont le domaine publique. Sinon, à quoi bon les lois sur la consommation et le commerce ? Devrait-on abolir la loi 101. Il y a eu le cas d’un entrepreneur poursuivi pour avoir fait une importante contribution de charité à une société religieuse catholique, mais son entreprise était inscrite à la bourse et l’entrepreneur devait rendre des comptes au public. J’imagine que si nous sommes des investisseurs, nous pourrions demander des comptes aux distributeurs de produits kasher uniquement.



"K" - comme kasher cette taxe privée
25 septembre 2007, par Francis Déry
Mes clients ont la sanctification Kasher et nous font apposer les logos Kasher, et cela souvent à contre gré. Les auditeurs Kasher savent parfois être très persuasifs, notamment en laissant pendre la menace que certaines chaînes exigeront la bénédiction Kasher et qu’ils ne pourront écouler leurs stocks. Dans ces conditions, la plupart payeront (2 500 $ par an dans le cas d’un petit distributeur de condiments) et refileront le coût aux consommateurs.

Puisque la religion catholique majoritaire n’interdit pas, et que l’islam permet le kosher à défaut d’hallal, et aucune religion n’interdit ce rite à ma connaissance, j’estime que la pratique est un accommodement raisonnable SI AUCUN COÛT n’est encourru par le producteur. Tout devrait être à la charge du rabbin certificateur. Une mention sur le produit pourrait indiquer quel rabbin ou quelle synagogue est en charge de la certification, et le consommateur croyant serait en devoir d’y acheminer son soutien financier.

Une loi commerciale devrait régler ce quiproquo.



"K" - comme kasher cette taxe privée
25 septembre 2007, par ouhgo
Ben, là !... On tourne en rond !

M. Roger Mougeot, votre demande aux partis politiques, elle a été faite en bonne et due forme ? S’il faut une pétition, vous voyez que nous n’attendons que ça en foule !...

10:01 p.m.  
Anonymous L@ïcité said...

Réplique d'Henri Laberge à André Pratte : L’athéisme d’État est contraire à la laïcité
Dans son éditorial du 16 septembre, André Pratte dénonce ce qu’il appelle une « laïcité absolue » mais qui n’est plus laïque du tout puisqu’elle correspond à l’athéisme d’État.

Le titre de son éditorial, « La ville sans clocher », va bien dans le sens de ses insinuations selon lesquelles « plusieurs Québécois » (combien sont-ils et qui sont-ils ?) rêvent d’une société où les croyances religieuses seraient confinées au secret le plus total. Nous ne connaissons personne qui préconise la fausse laïcité décrite par André Pratte et noircie à dessein pour mieux la condamner et mal faire paraître le projet laïque lui-même.

Non seulement la laïcité ne s’oppose pas à la liberté religieuse, elle la défend et elle la promeut. La liberté de croire ou de ne pas croire, la liberté de révéler ou de ne pas révéler ses convictions intimes ainsi que le droit à l’égalité devant la loi sans égard à ce que chacun croit ou refuse de croire sont les fondements mêmes du projet de société laïque.

La « laïcité absolue », si une telle chose pouvait exister dans un monde où tout est relatif, irait dans le sens de la liberté absolue et non dans le sens de l’athéisme officiel. Comme la liberté de chacun est limitée par les droits et libertés des autres, la laïcité rigoureuse (et non absolue) va dans le sens de la plus grande liberté possible en conformité avec les exigences de l’ordre public, de la démocratie et de la primauté du droit.

Droits et libertés
Dans son éditorial, André Pratte emploie l’expression « droit à la liberté de religion », tirée la Déclaration universelle des droits de l’homme, pour dire que la religion est bel et bien un droit fondamental. Manifestement, il visait la distinction que nous avons déjà soulignée entre droit et liberté et sur laquelle nous devons revenir.

La distinction entre les deux termes est connue dans les milieux juridiques et ces notions font l’objet d’articles distincts dans les chartes canadienne et québécoise. Elle ne signifie pas que les libertés sont moins protégées ou moins fondamentales que les droits.

Dans le Code civil, un droit est un avantage que quelqu’un d’autre a l’obligation de fournir au titulaire de ce droit. Ainsi, lorsqu’un employé a droit à un salaire, c’est que son employeur a l’obligation de le lui verser.

Une liberté, par ailleurs, est une absence d’interdiction ou de contrainte déraisonnable. Une liberté protégée par une charte suppose qu’il est interdit de l’abolir, mais les contraintes inhérentes à l’exercice de cette liberté sont à la charge de son titulaire. L’objet de la liberté n’a pas non plus à être fourni par un autre. La liberté d’opinion signifie que chacun peut avoir l’opinion qui lui convient, s’associer à des personnes de même opinion et tenter de convaincre. Elle n’implique pas qu’une personne sans opinion puisse revendiquer qu’on lui fournisse l’opinion qu’elle n’a pas.

Ainsi en est-il de la liberté religieuse qui n’implique nullement l’obligation pour l’État et les institutions publiques de procurer à tout adepte d’une religion les instruments de sa pratique religieuse. En cas de conflit entre les normes publiques démocratiquement établies et les prescriptions religieuses, il n’y a pas lieu, au nom d’une liberté religieuse mal comprise, de faire prévaloir les obligations religieuses sur les normes civiles.

Que dit la Déclaration universelle ? Elle garantit le « le droit à la liberté de religion », ce qui veut dire que les citoyens ont droit à ce que la loi de leur pays protège la liberté religieuse ; elle n’accorde pas un « droit à la religion », ce qui impliquerait que les États devraient fournir les moyens d’exercice de chaque religion. Dire cela, ce n’est pas dévaloriser la liberté de religion qui reste une liberté fondamentale.

Une autre distinction qu’André Pratte ne fait pas est celle entre « lieux publics » et « espace public ». L’espace public désigne habituellement les institutions publiques telles les écoles et les tribunaux. Ce que protège la Déclaration universelle, c’est la liberté de manifester sa religion « en public ». Les lieux de culte ouverts au public, notamment, répondent à cette exigence et le Mouvement laïque québécois ne s’est jamais opposé de quelque façon que ce soit à la liberté d’exprimer ses convictions religieuses en public ou même sur la place publique. Par contre, rien dans la Déclaration n’oblige les institutions publiques à accorder des dérogations à des normes démocratiques sur la base de la religion de chacun.

12:39 p.m.  
Anonymous L@ïcité said...

À venir à « Second Regard », télévision de Radio-Canada, le dimanche 30 septembre 2007 à 13h30 :
Vers la laïcité ?, un face à face entre Daniel Baril et le prêtre député Raymond Gravel

12:40 p.m.  
Anonymous andré michaud said...

Avec le départ de M.Massé il est peut-être temps que ce soi les membres de la FTQ qui choisissent démocratiquement leur prochain chef. Les syndicats fonctionnent présentement comme la religion catholique. Ce sont les évêques syndicaux (présidents de sections) qui élisent LEUR pape (le président de la centrale) jamais les membres, qui sont très très rarement consultés à ce sujet. L'élection par les membres permettrait qu'enfin plusieurs type de syndicalisme soient présentés aux membres. Chaque candidat exprimant sa façon de voir le syndicalisme, répondant aux questions des membres, et enfin une élection par tous les MEMBRES.Présentement le syndicalisme se défini comme un en-soi dogmatique et immuable qu'il ne faudrait pas questionner.Pourquoi les boss syndicaux qui sont présidents de centrale ont-ils si peur que ce soit les membres qui les élisent?

En tant que syndiqué de l'état je peux voter à chaque élection pour qui sera mon boss, mais jamais pour mon boss syndical, le président de la centrale. Le "stalinisme" des syndicats québecquois doit se démocratiser et permettre enfin aux membres de choisir démocratiquement leur chef.
L'occasion se présente pour la FTQ ...

1:16 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

lol

J'aimerais bien qu'on puisse bâtir une telle statue. On ne voit plus de projets de société d'une telle envergure. On fait plutôt du "nombrillisme" aigue.

En ce qui concerne le sexe et payer pour en avoir, je n'ai jamais eu ce problème. J'ai une règle très claire... La personne qui invite peut payer si il ou elle le veut mais habituellement, c'est moitié-moitié. Je ne connais pas de femmes qui forcent les hommes à payer lors d'une "date". C'est une attitude démodée. Ça ne veut pas dire par contre que la gallanterie n'est pas de mise messieurs!

Elim

1:18 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

Où finit la galanterie ?
Où commence le dévergondage ?

10:28 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Bonne question... Selon moi, le dévergondage commence là ou la gallanterie serait déplacée... En cas de doute, suivez vos instincts, ils sont rarements trompeurs...

Elim

1:43 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

C'est la même chose pour la corruption.
Cela commence par la politesse, la flatterie, les petites douceurs, les paroles suaves et soyeuses.
Une fois que le lien est fait, on offre pour une faveur, puis on réitère. C'est la voie du guanxi qui mène aux bakshishs.

11:12 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

regarde le haut de l armoirie anti-macon ....

http://www.gsdm.qc.ca/gsm_gsm.php

12:34 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

Vous devriez voir la grande chapelle! Elle comporte plusieurs symboles maconniques et est, selon mon humble opinion, la plus belle chapelle dans la province, sinon le pays.

Elim

2:12 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

Fondé en 1840 par Ignace Bourget, un évêque notoirement antimaçon. Est-il celui qui excommunia les Patriotes ?
Il est celui qui fit le corps des zouaves du Canada pour combattre les Chasseurs maçons de Garibaldi qui voulurent s'emparer du pape Pie IX.

3:27 a.m.  
Blogger anti-macon said...

http://www.sulpc.org/sigle.html

c'est le logo des sulpiciens:

Ce sigle est celui de la Compagnie. Il représente un A et un M entrelacés pour la devise Auspice Maria qui signifie "Sous la protection de Marie".

et la chapelle Papineau , tu l'a déja visitée. Elim?

11:10 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

Mais pour les non initiés, ca ressemble étrangement a un équerre et un compas entourés des deux colonnes maconniques, ne trouves-tu pas?

Elim

4:21 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Et les spheres ?

4:12 p.m.  

Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home