jeudi, juillet 05, 2007

La médaille maçonnique de René Lévesque

Notez le logo de la défunte loge "Montcalm" ainsi que l'expression O:. de Montréal qui signifie "orient de Montréal". Ceci est un communiqué de la loge Montcalm

La source de ce document est le livre "J-Z. Léon Patenaude et l'histoire", écrit par Dominique Godbout. Ce livre a été publié à seulement 25 exemplaires en édition privée mais une copie est conservée à la grande bibliothèque du Québec (366.1092 P2955g 1993) ... Patenaude a été initié à la loge "L'étoile polaire" en France en 1963 et il était lui-même membre de la loge Montcalm. Cette remise de médaille a elle eu lieux dans la loge?
Rappelons que la nouvelle de la rencontre entre René Lévesque et le grand maitre du grand orient de France avait été publiée par le Journal La Presse le 9 mai 1985. Par contre la remise de la médaille était demeurée "discrète". Pourquoi un PM en fonction irait il dans une loge maçonnique recevoir une médaille à moins d'être lui-même maçon?
Fait cocasse: Pierre Des Marais II était un farouche opposant du parti québécois de René Lévesque à un point tel que Camille Laurin l'avait traité de "roi nègre au service des Anglais".

-------------------------------------------

Communiqué de
J.-Z.-Leon Patenaude
concernant une remise de médaille:
LIBERTE EGALITE FRATERNITE



Loge Montcalm Orient DE MONTREAL.
Le 7 mai 1985
COMMUNIQUÉ
Lors des visites officielles du Grand Maître, Roger Leray, président du Grand Orient de France, accompagne du Secretaire aux affaires exterieures, Jean Le Ray, la médaille du Bicentenaire du Grand Orient de France(1773-1973), sera remise aux personnalités suivantes:

le premier ministre du Québec, M. René Lévesque, le président de la Communauté Urbaine de Montréal, M. Pierre Des Marais II, le ministre des Communautés culturelles et de l’immigration, M. Gérald Godin, le président de Jeunesse Canada-Monde et de Katimavik, le sénateur Jacques Hébert, le Maire de Montréal, Me Jean Drapeau a déjà reçu cette médaille lors de la visite officielle du Grand Maître Jean-Pierre Prouteau à l’hôtel de Ville de Montréal en février 1975.

La médaille a été frappée par la Monnaie de Paris pour le G.O.D.F. avec l’inscription « Liberté - Égalité - Fraternité »

renseignements:
J.-Z.- Léon Patenaude 819-7xxx
-----------------------------------------------------

La presse, 9 mai 1985
le Grand Maître du Grand Orient de France rencontre le premier ministre Lévesque

(AFP)-M. Roger Leray, Grand Maître du Grand Orient de France, première obédience maçonnique française, rencontrera aujourd'hui à Québec le premier ministre québécois, M. René Lévesque, et le ministre des Communautés Culturelles, M. Gérald Godin, a-t-on appris hier dans son entourage.
La visite au Québec de M.Leray, qui a déja été reçu mardi par le maire de Montréal, M. Jean Drapeau, s'inscrit dans le cadre des célébrations du dixième anniversaire de la loge maçonnique Montcalm au Québec.
Cette loge regroupe une cinquantaine de personnalités qui conservent l'anonymat.
Dans une interview diffusée mardi soir par Radio-Canada, M. Leray a souligné que les franc-maçons avaient connu dans la province francophone
du Canada "des premiers jours difficiles dans un contexte a priori hostile de préjugés défavorables".
Intérrogé, par ailleurs, sur la présence de ministres franc-maçons au sein du gouvernement français de M. Laurent Fabius -sept, selon le journaliste de Radio-Canada qui l'intérrogeait- M. Leray a souligné que ces ministres "obéissaient d'abord à leur conscience".

18 Comments:

Anonymous Big cat said...

Jacques Hébert, le compagnon de Trudeau en Chine, l'Antinationaliste devant l'Éternel, a reçu cette médaille en même temps que René Lévesque ?!!


C'est quoi çà? Une politique d'équilibre des faveurs?


Antimaçon, va photocopier l'exemplaire de la Bibliothèque et Archives Nationales du Québec avant que les Francs Maçons y fassent une descente digne de Fahrenheit 431.

7:58 p.m.  
Blogger anti-macon said...

Hébert et lévesque etc sont tous des full patch de cette patente, en fait le grand orient de france chapitre quebec.

J,ai une question pour nos amis macons: que veut dire exactement l'expressiont "orient de montreal" dont plusieurs loges se réclament?

10:52 p.m.  
Anonymous Big cat said...

Orient comme Orienter
Orienter c'est diriger.
Donc Orient est synonyme de direction.

12:15 a.m.  
Anonymous Big cat said...

Pas de nouvelles de monsieur Laprès depuis que j'ai posté ma réponse lundi.

Probablement qu'il est en train de prendre le temps nécessaire pour répondre précisement sans paster un texte antérieur. C'est correct. Il peut avoir ses propres obligations professionnelles. Après tout, j'ai pris environ une semaine avant de pouvoir répondre.

Mais il nous fait languir pour la réponse à son oncle. Probablement qu'il attendra jusqu'au prochain solstice, c'est à dire Noël, pour entrer en communication avec Sirius.


Elim,
À propos de solstice et de Noël, les franc-maçons célèbrent le 24 juin. Est-ce par opposition au solstice d'hiver et que la Saint-Jean-Baptiste représente l'anti-Noël?

J'y vois un rituel d'opposition à celui de l'Église catholique, voire au Christianisme défini par l'empereur Constantin.

7:47 a.m.  
Blogger anti-macon said...

probablement que la mmoman maconnique de Laprès ne veut plus qu'il nous parle

10:01 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

Et qui est la mère de l'Après?

12:31 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Big Cat: Du côté symbollique, les deux fêtes de la St-Jean sont reliées au mouvement du Soleil. C'est une question de balance des éléments dont on parle ici. Sans m'avanturer trop loin car je pourrais écrire pendant des heures, je vous recommande d'aller consulter cette image qui veut tout dire:

http://bp1.blogger.com/__O2xWxISQ0g/Rn4G7VMgkDI/AAAAAAAAAHw/IQjxvIdVC1o/s1600-h/HSJ.jpg


Il est important de noter que Noel a été déplacé au mois de Décembre pour faciliter l'assimilation des croyances naturelles dans le culte Chrétien alors ça n'a rien a avoir avec les St-Jean.

Elim

4:52 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Ah oui, j'oubliais pour la question d'anti-macon, il y a bien des interprétations et personellement, je crois que Orient dans ce contexte signifie Est ou la source de lumière.

Par contre, puisque je ne fais pas parti du Grand Orient, il y a probablement une définition officielle que je ne connais pas.

5:04 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Orient est la ou le soleil se leve , l'est la ou tout pierre angulaire est depose ... en fait nord est.

11:10 p.m.  
Anonymous Big cat said...

Elim,

Je suis très bien au courant que Noël est une fête syncrétique et que les boules de Noël représentent les esclaves ou prisonniers que les païens du Nord pendaient en sacrifice à l'arbre sacré (jadis un if) pour maintenir le grand axe du monde ou la pole soutenant la voûte céleste.

Mais célébrer la St-Jean, c'est tout de même fêter l'opposition à Noël. Ce qui reste porteur de symbole.

À quand les Québecois allumeront des lumières bleues et blanches la nuit de la St-Jean?

9:55 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

Big Cat,

Tu as totalement raison. La St-Jean-Baptiste symbolise le soleil a son plus fort (et tout ce qui vient avec) tandis que la fête St-Jean-L'Évangéliste symbolise le soleil à son moins fort (et tout ce qui vient avec).

Si on en crois les traditions paiennes, lors du Solstice d'hivers, le soleil meurt à son couché et renait à sa levée le 21 décembre (plus ou moins 1 journée).

Je pense que les Québécois n'allumeront jamais de lumière la nuit car ils manqueraient complètement le point de la fête. Comme le soleil est a son plus fort, ca doit être célébré dans le milieu de la journée :)

Elim

12:44 p.m.  
Anonymous big cat said...

Et pourtant, ils fêtent la veille avec feu d'artifices et alcool. De quoi rendre Daniel Laprès nationaliste le temps d'une nuit.

3:08 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

Big Cat,

Tu touches un point intéressant ici. Dans les siècles passés, la journée commençait lors du couché du soleil, durait toute la nuit et allait jusqu'au couché du soleil le lendemain. Ce n'est que lorsque nous avons adopté les zones d'heure que arbitrairement, nous avons décidé qu'une journée commençait à minuit et se terminerait à minuit.

Alors serait-ce là un fantôme d'une tradition passée comme le sapin de Noel ou les oeufs de Pâques qui a perdu sa signification sauf pour un petit groupe sélecte qui s'intéresse à ce genre d'information?

Elim

2:15 p.m.  
Anonymous big cat said...

Excusez-moi mais mon �ducation fut tr�s marqu�e par le ma�onnisme. Alors j'ai perdu des bouts de mon christianisme.
Depuis quand d�signe-t-on No�l comme le jour de St-Jean-L'�vangeliste?

7:29 p.m.  
Anonymous big cat said...

Dans quels zones le jour commence à la tombée de la nuit?
Ne serait-ce point à l'aube?

8:42 p.m.  
Anonymous big cat said...

Elim,

Sainte Jeanne D'Arc était-elle une franc-maçon?

8:47 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

La fête de St-Jean-l'Évangéliste est le 21 décembre, soit la journée du Solstice.

Pour ce qui est du jour qui commence à la tombée du soleil, nous n'avons qu'à regarder les traditions Indo-Européennes et/ou proto-celtiques.

Pour ce qui est de Jeanne d'Arc, elle ne pouvait être franc-maçon car c'est une femme. De plus, elle vécu de 1412-1431, bien avant l'arrivée des co-macons.

J'espère que ça répond à tes questions!

Elim

8:55 p.m.  
Anonymous big cat said...

Cher Elim, (je ne puis dire frère--dommage)

Je doute de l'historicité de Jeanne d'Arc telle qu'elle nous fut présentée.

Ste-Jeanne d'Arc, Fille de Lorraine, Lumière de la France en l'âge des Ténèbres dont la source est en Orient (Lorraine est l'Est de la France)

Donc Ste Jeanne D'Arc fut le Grand Orient de France dans la dernière phase de la guerre des Cent Ans.

Figure mythique de la Condottiera. La Garibaldi qui boutera les Anglais dehors (en fait les Normands --- les ancêtres des Québécois), mettant fin au Royaume Uni de France et d'Angleterre.

La Lorraine est un territoire de la Gaule germanisée. Au sud de l'implantation des Francs ripuaires après la traversée du Rhin. En fait, elle pouvait être plus proche culturellement de la Bourgogne (Lotharingie). Et le personnage de Jeanne D'Arc pouvait être un avatar de Brunehilde de l'Épopée des Nibelungen (Burgondes).
Brünnhilde -- La Déesse Cuirassée, selon WikiPedia ou la Nike des Germains. Mais selon moi, c'est plutôt l'Enfant de la Source ou Fille du Feu. Personnage dianal, elle est une valkyre, fille de Wotan (connaissance hermétique, folie et pouvoir) et de Erda (la Terre).

Brunehilde sera amoureuse du héros Siegfried. Celui-ci, sous l'effet d'une boisson droguée, sera sous le contrôle d'un roi bourgonde. Tel un automate, il ira conquérir le coeur de Brünhilde pour le compte du roi contrôlant en utilisant la métamorphose.

Brünhilde trahie, poussera Hagen à tuer Siegfried dans le dos. Elle comprendra son erreur et se vengera de Wotan en s'amenant en flammes au palais de Wotan. C'est le Götterdammarung ou Ragnarok -- le Crépuscule des Dieux.
La Fille du Feu périra par le feu.

Et Jeanne d'Arc, trahie (lâchée) par le Roy de France -- sa créature, finira sur un bûcher. Son immolation marquera la fin des descendants de Philippe le Bel sur la couronne française, puisque Charles VII, fils d'Isabeau de Bavière est de naissance douteuse.

Femme combattante et considérée comme hérétique par l'Eglise Catholique qui la fera brûler vive, j'en ferais la Patronne des Francs Maçons.

À moins qu'il y ait parmi vos frères un certain Cauchon qui refuserait cette faveur.

10:59 p.m.  

Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home